Comment, d'import, export, ouvrir, société, tunisie

Comment ouvrir une société d'import export tunisie ?

Réponse reçue de notre utilisateur : La Direction Générale de l'Investissement en Tunisie (TGIAR) est l'autorité nationale en charge des investissements et des entreprises étrangères. L'ouverture d'une société d'import-export en Tunisie se fait en 4 étapes :. - 1 - Vous devez remplir une déclaration des activités du projet, et la soumettre par e-mail à la TGIAR. - 2 - Ensuite, un inspecteur visitera vos installations et conclura les licences dont vous avez besoin pour fonctionner. - 3 - Le processus prend généralement environ 10 jours ouvrables, la visite de l'inspecteur doit donc être programmée rapidement après avoir rempli la déclaration. 4 - Après avoir reçu toutes les licences, vous pouvez commencer à commercer avec d'autres pays.

Réponse reçue de notre utilisateur : Il est conseillé de contacter le ministère de l'industrie et les différentes chambres de commerce qui peuvent être en mesure de fournir des informations sur les services dont vous pourriez avoir besoin. Ils auront également des contacts avec des avocats pour l'enregistrement des sociétés, mais je suis sûr que vous pouvez en trouver un bon vous-même. Lorsque vous demandez une licence au département des douanes, vous devez non seulement savoir où se trouve votre usine ou votre entrepôt, mais aussi quels produits vous importez et exportez, et combien d'employés travaillent sur ces sites. La Direction générale des douanes tunisiennes exige un compte en dinars tunisiens qui doit généralement être acheminé par une banque.

Réponse reçue de notre utilisateur : La création d'une entreprise en Tunisie est relativement facile et comprend généralement quatre étapes :. Étape 1 - Remplir le formulaire d'enregistrement de la société. Il faut fournir au Ministère du Commerce et de l'Industrie toutes les informations nécessaires sur la société, y compris son capital social autorisé, la nature du travail, la description des activités, l'adresse du siège social ou de la succursale sur un titre de propriété pour ce lieu particulier. Étape 2- Envoyer les statuts de la société pour qu'ils soient enregistrés par les tribunaux de commerce sur un certificat spécial appelé "al Sarrha al Touzeeya". Un agent juridique atteste de l'authenticité de ces statuts ainsi que de leur conformité aux lois régissant ce type d'entité commerciale.

Réponse reçue de notre utilisateur : Ouvrir une société d'import-export en Tunisie, ou ailleurs en Afrique du Nord, peut être une chose délicate à faire en raison des processus bureaucratiques compliqués et longs. Mais si vous voulez vous lancer seul, ne négligez pas de vous occuper de tous vos papiers auprès du ministère du commerce extérieur - ils ont besoin d'originaux à copier et d'offres pour l'ouverture de succursales commerciales. Vous pouvez également envisager d'engager un consultant qui négociera ces choses pour vous et rédigera les titres des transactions en détail. Bien que cela puisse être assez coûteux (environ 1000 à 2000 $), le gain de temps et les soucis en valent souvent la peine.

Réponse reçue de notre utilisateur : . La Tunisie a introduit de nouvelles lois qui ont provoqué une augmentation significative de la production et de l'exportation de biens, la Tunisie est l'une des économies les plus efficaces de toute l'Afrique du Nord. La loi tunisienne reconnaît la propriété étrangère à 100% des entreprises. Il existe deux types distincts de sociétés : "Société Anonyme" (société à actionnariat public) et "Société en Commandite Simple" (société de personnes). Les deux structures ont une limite globale de 20 actionnaires et 67% au moins doivent être tunisiens. Le capital requis pour les deux structures ne dépasse pas 3 millions de dollars, mais il dépend de leur nature, de leur taille, de leur volume, du marché de destination ainsi que d'autres facteurs pertinents pour l'ouverture d'une société d'import-export.

Réponse reçue de notre utilisateur : L'importation et l'exportation en Tunisie sont réglementées par le gouvernement. Préparez-vous à présenter les statuts de votre société, les états financiers (déclaration de localisation) et la déclaration d'ouverture d'une succursale en Tunisie avant de conclure une opération d'importation ou d'exportation. La loi tunisienne interdit à toute personne physique ou morale de s'engager dans des échanges transfrontaliers à des fins commerciales sans autorisation préalable de la Direction générale de la coopération internationale (DGCI) du ministère de l'Économie et de l'Investissement. Les navires marchands, les yachts, les navires militaires, les bateaux de pêche sont exclus de cette loi. Notez que seules les entreprises ayant un profil commercial établi peuvent être approuvées pour demander des permis de travail transfrontaliers. Les permis de commerce doivent être renouvelés chaque année avant le 31 mars.